Quelle puissance choisir pour un radiateur à eau chaude ?

Le confort thermique fait partie des principales préoccupations des particuliers en matière de logement. Le choix de votre système de chauffage ou de votre radiateur reste par conséquent capital, tant sur les plans financiers que sur le plan écologique. De nombreux critères sont à prendre en considération pour bien effectuer le choix de ses radiateurs surtout le radiateur à eau chaude. Certains critères sont techniques, en particulier la puissance et le type de raccordements au circuit, tandis que d’autres sont esthétiques. Dans cet article, il sera question de définir la puissance adéquate pour un radiateur à eau chaude.

Quel est le fonctionnement d’un radiateur à eau chaude ?

Le radiateur à eau chaude encore appelé radiateur hydraulique représente une solution de chauffage qui fonctionne avec l’aide d’une chaudière à combustion (gaz, fioul, à bois et à pellets), une chaudière électrique, une pompe à chaleur ou un chauffage solaire à eau. Ce radiateur à chauffage central ne requiert aucun raccordement à l’électricité.

L’eau est chauffée dans la chaudière puis transportée dans les tuyaux qui la connectent aux radiateurs. Les radiateurs à eau stockent cette eau chaude dans leurs tubes ou leurs ailettes (d’où leurs formes spécifiques) et augmentent ainsi en température. L’eau refroidie en sortie des radiateurs est ensuite reprise dans un autre tuyau puis renvoyée vers la chaudière qui la chauffe de nouveau.

La chaleur est ainsi propagée par rayonnement (émission de chaleur emmagasinée par les parois chaudes du radiateur) sur la surface de l’appareil, ce qui permet d’accroitre les échanges thermiques. Vous pouvez découvrir les produits disponibles ici afin de bien faire le choix du radiateur à eau chaude qui vous convient. La composition des radiateurs à eau chaude leur accorde plus ou moins d’inertie, toutefois le radiateur hydraulique constitue bien un chauffage à inertie.

Quelle est la puissance d’un radiateur à eau chaude ?

La puissance d’un radiateur à eau chaude désigne sa capacité de chauffe, qui dépend directement de la température de l’eau qui circule à l’intérieur de celui-ci. Plus la puissance augmente et plus le radiateur est capable de rayonner et de chauffer. Mais, cela peut générer une forte consommation d’énergie, car il faut de l’énergie pour chauffer l’eau à une température élevée. La puissance du radiateur à eau est donc capitale dans les critères de choix. Un radiateur sous-dimensionné va fonctionner en permanence, générant une importante consommation d’énergie, et n’apportera pas la chaleur appropriée. La puissance d’un radiateur à eau chaude dépendra de :

  • La surface ou le volume à chauffer ;
  • La présence d’une isolation et de la qualité de l’isolant : un logement bien isolé sera moins consommateur en énergie ;
  • La localisation du logement (climat océanique, méditerranéen, continental, montagnard) : plus votre logement est situé en altitude ou dans des régions froides et plus vous devrez opter pour un radiateur puissant, capable de corriger les déperditions thermiques dues à une température extérieure particulièrement basse ;
  • L’emplacement des pièces du logement : un logement situé dans une région au climat doux, mais encerclé d’arbres et exposé au nord ne pourra profiter d’un ensoleillement suffisant. Ce dernier permet pourtant de réchauffer naturellement l’intérieur de votre logement. En cas de mauvaise exposition de vos pièces, vous devrez investir dans un équipement plus puissant que dans le cas d’une exposition dégagée et plein sud.

Si l’on considère l’exemple de l’isolation, la puissance de votre équipement changera selon la date de dépôt du permis de construire de votre maison :

  • Pour un logement RT 2005 : il faut prévoir une puissance de 100 W par m2 ou une puissance de 0,04 kW par m3. Pour donc chauffer une pièce de 15 m2, soit 22,5 m3, vous aurez donc besoin d’un appareil d’une puissance d’environ 1,5 W ;
  • Pour un logement RT 2012 : vous aurez besoin d’une puissance de 60 W par m2 ou de 0,024 kW par m3.

En suivant les spécificités du logement, vous n’aurez pas nécessairement besoin du même nombre de watts. Les pièces humides ont en général besoin de 25 % de puissance en plus par rapport aux autres pièces. De même, les pièces en altitude ou exposées au nord ont besoin de 10 à 20 % de watts par rapport à une pièce normale, car étant moins exposées. À l’inverse, pour les pièces avec un mur mitoyen, vous pouvez soustraire 20 % et 5 à 10 % pour une pièce ensoleillée.

Quels sont les différents types de radiateurs à eau chaude ?

En matière de radiateur à eau chaude, il existe des produits basse température et haute température.

  • Le radiateur à eau haute température voit son eau augmenter de température jusqu’à 90 °C. La montée en température est plus rapide et le phénomène d’inertie dure plus longtemps. Il consomme plus d’énergie qu’un radiateur à basse température.
  • Le radiateur à eau basse température s’arrête à 50 °C. Il constitue un choix plus économique en termes de consommation. Cependant, il nécessite un radiateur matériellement plus grand pour la même surface de chauffe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Lire plus :
Comment réaliser un raccord plomberie ?

Il est possible de réaliser plusieurs types de raccord plomberie. Les raccords sont dans l'ensemble, faciles à installer. Il est...

Fermer