Normes sur les WC et développement durable : quelles obligations?

Toilettes et développement durable : que dit la réglementation ?

 

L’écologie et le développement durable sont des enjeux prioritaires pour les années à venir. Nous assistons déjà à une transformation de nos modes de consommation et à certains secteurs d’activité comme l’automobile, le commerce, l’alimentation, la construction… Afin de préserver l’environnement, nous sommes amenés à changer nos habitudes jusque dans notre sphère la plus intime : les toilettes.

Les différents types de WC

Les toilettes sont composées de quatre éléments principaux : un réservoir, une cuvette, un abattant et une lunette ainsi que d’un mécanisme de chasse d’eau avec dispositif de commande. Cependant, il existe différents types de toilettes.

Le WC classique

C’est l’équipement le plus répandu. Le WC classique est directement raccordé à l’arrivée d’eau et à l’évacuation des eaux usées. Il peut posséder une évacuation de type horizontale ou verticale. Les WC à sortie verticale sont raccordés au sol tandis que les WC à sortie horizontale sont raccordés au mur.

WC traditionnel : le WC suspendu

WC traditionnel : le WC suspendu

Parmi les WC classique, ont trouve également les WC lavant et les WC suspendu. Les WC lavant sont très populaires en Asie et notamment au Japon. Considéré comme luxueux et hygiénique, ils disposent d’une douchette intégrée qui permet ainsi la réduction de papier toilette. Leur pose est également préconisée pour les personnes âgées ou à mobilité réduite afin d’améliorer leur confort.

Le WC suspendu s’installe de plus en plus dans les nouvelles constructions. Son design et son ergonomie sont très appréciés. Il permet également de dissimuler tous les éléments de chasse d’eau offrant ainsi un gain de place. De plus, son système de fixation au mur à l’aide d’un bâti support permet de facilité le nettoyage.

Le WC broyeur

C’est l’évacuation qui fait la spécificité du WC broyeur. Il fonctionne grâce au système d’évacuation classique d’un WC traditionnel combiné à un moteur électrique. Cela va permettre de broyer les déchets avant leur expulsion dans le système d’évacuation des eaux usées. Ce type de WC convient particulièrement aux canalisations de petit diamètre. Il existe deux versions du WC broyeur :

Le WC broyeur

Le WC broyeur

-          Le broyeur intégré dans la cuvette

-     Le broyeur indépendant qui permet une installation sur un WC traditionnel déjà existant.

Ce type de WC peut également s’installer dans des camping-cars ou des mobil-home ne disposant pas d’évacuation sanitaire classique.

Le WC chimique

Le WC chimique est utilisé en extérieur, pour faire du camping ou sur un bateau par exemple. Certains sont portables et peuvent même être transportés. Il est constitué de deux réservoirs. L’un contenant les matières organiques et l’autre contenant l’eau. C’est dans le premier réservoir que l’on va verser les matières chimiques destinées à dissoudre les matières.

Le WC chimique

Le WC chimique

Outre son côté pratique, il dispose d’une parfaite autonomie et ne demande que très peu d’eau. Le seul inconvénient majeur est qu’il doit être vidangé très fréquemment et uniquement dans des lieux prévus à cet effet. De plus l’utilisation des matières chimiques ne le rend pas très respectueux de l’environnement.

Les toilettes sèches

Les toilettes sèches sont-ils amenés à devenir la norme WC de demain ? En effet ce type de WC est le modèle le plus écologique et le plus respectueux de l’environnement. Son fonctionnement repose sur un système de compostage. A la place de l’eau, un mélange de déchets végétaux secs tels que des copeaux de bois, de la terre, de la paille… est disposé au fond de la cuvette. Les déchets organiques sont alors transformés en ressource.

Les toilettes sèches offrent de réels avantages :

-          L’économie de l’eau : on utilise près de 6 litres d’eau par chasse d’eau. De plus l’eau est généralement potable.

-          Il n’est pas connecté aux réseaux d’évacuation et ne nécessite pas d’installation de fosses septiques. Il peut donc être posé n’importe où.

-          Il permet de réduire les obligations de traitement coûteux.

-          Il n’y a pas d’odeur

Les toilettes sèches doivent être recouvertes de sciure et autres composants végétaux après chaque utilisation et la cuvette doit être vidangée régulièrement.

La réglementation en matière de toilettes sèches

A la fois économique et écologique, les toilettes sèches perdent peu à peu leurs mauvaises images et tendent à se démocratiser de plus en plus. C’est pourquoi, depuis 2009, une réglementation a été mise en place afin de définir les règles à respecter en matière de construction et d’installation.

Les toilettes sèches

Les toilettes sèches

Que ce soit pour les particuliers ou les professionnels, la loi française impose trois critères à respecter lors de la construction de toilettes sèches. Elles ne doivent générer :

-          Aucune nuisance pour le voisinage

-          Ni rejet liquide en dehors de la parcelle

-          Ni pollution des eaux superficielles ou souterraines

Afin de respecter ces principes, la cuve doit donc être parfaitement étanche pour éviter toute source de pollution et l’utilisation du compost doit être effectuée uniquement sur la parcelle concernée. Le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) est susceptible de contrôler la construction.

Concernant les conditions géographiques, la construction de toilettes sèches est autorisée y compris dans les zones d’assainissement collectif. Cependant leur construction dans les maisons individuelles est limitée. Il sera donc difficile d’installer ce type de WC si vous ne possédez pas de terrain suffisamment grand pour pouvoir faire du compost.

La préservation de notre environnement et la recherche du développement durable étant des sujets d’actualités à l’échelle mondiale (COP21) des innovations dans ce secteur seront peut être initiés dans les années à venir.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google Plus
  • Email
  • RSS
  • Add to favorites

Laisser un commentaire